Theimprovcaregiver

Le magazine pour nous

La retraite complémentaire des entrepreneurs en Suisse : pour quelles raisons la choisir ?

Entreprendre, c’est envisager l’avenir avec ambition et optimisme. Mais avez-vous pensé à votre futur en tant que retraité ? En tant qu’entrepreneur en Suisse, la question de la retraite complémentaire s’avère cruciale et mérite une attention toute particulière. En effet, en l’absence de l’enveloppe sécurisante du statut de salarié, vous devez prendre en main votre prévoyance Suisse de manière proactive pour assurer vos vieux jours. Alors, pourquoi faut-il opter pour une retraite complémentaire et comment s’y prendre pour garantir une rente suffisante après une vie d’activité entrepreneuriale ? Cet article détaille les raisons et les démarches pour sécuriser votre avenir.

Le droit à la retraite pour un entrepreneur en Suisse

La Suisse est connue pour son système de prévoyance Professionnelle robuste. Cependant, en tant qu’indépendant, les cartes dont vous disposez sont quelque peu différentes de celles des salariés. Vous avez certes droit à une rente AVS (Assurance Vieillesse et Survivants), mais elle seule est souvent insuffisante pour maintenir votre niveau de vie après l’arrêt de votre activité professionnelle.

A voir aussi : Les avantages méconnus des formations en ligne

Étant exclu du 2ᵉ pilier, qui est le système de prévoyance lié à l’activité salariale, vous devez vous tourner vers des solutions alternatives pour renforcer votre couverture. Heureusement, le système suisse vous offre la possibilité de souscrire volontairement à un 2ᵉ pilier facultatif ou d’épargner via un 3ᵉ pilier, plus flexible et adapté à vos besoins en tant qu’entrepreneur.

Pour en savoir plus sur les options de retraite complémentaire disponibles pour les entrepreneurs en Suisse, n’hésitez pas à vous rendre sur https://www.guide-entrepreneur.fr/pour-opter-pour-une-retraite-complementaire-pour-un-entrepreneur-en-suisse/ 

A lire aussi : Biens mobiliers : décryptage

La cotisation à l’AVS est-elle obligatoire pour les entrepreneurs ?

La réponse est affirmative. L’AVS constitue le socle de la prévoyance Suisse et tous les actifs, y compris les entrepreneurs, sont tenus de contribuer. Cette obligation s’étend également à l’Assurance Invalidité (AI) et à l’Allocation pour perte de Gain (APG) en cas de service ou de maternité. Ces cotisations sont essentielles pour garantir vos droits sociaux de base.

Le montant des cotisations varie en fonction de vos revenus avec un taux de prélèvement oscillant entre 5 et 9,6 % de vos revenus annuels. Ces taux sont dégressifs, ce qui signifie que plus vos revenus sont élevés, plus le pourcentage de cotisation diminue relativement. C’est un système conçu pour être équitable tout en encourageant l’entrepreneuriat.